Le label « Église verte »

ev

Le label « Église verte » s’adresse aux communautés chrétiennes qui veulent s’engager pour le soin de la Création : paroisses, églises locales, œuvres, mouvements, monastères et établissements chrétiens. Par sa méthode accompagnée et progressive, le label aide une communauté, quelle que soit sa situation initiale, à engager pas à pas sa conversion écologique ou à renforcer une démarche déjà existante.

La démarche « Église verte » s’engage à promouvoir la conversion des paroissiens à l’écologie intégrale en répondant simultanément à la clameur de la terre et la clameur des pauvres, comme le demande le pape François dans son encyclique « Laudato Si’».

Cette démarche fait écho à l’encyclique « Laudato Si’ » du pape François adressée à toutes les personnes de bonne volonté, au-delà de la seule hiérarchie catholique. Parce que « tout est lié » : la crise écologique, sociale, et la crise de sens.

C’est en nous convertissant ensemble que nous arriverons à bâtir ce monde plus juste et écologique nécessaire à la survie de l’humanité. Le peuple de Dieu peut prier et agir pour apporter cet espoir au monde.

Le label Église verte est porté par :

Il est soutenu par les acteurs suivants :

  • CCFD-Terre solidaire ;
  • Seras ;
  • Secours Catholique.

Le label est d’abord un outil d’encouragement et de progression. Son objectif est triple :

  • impliquer la communauté dans sa diversité ;
  • inscrire l’engagement dans la durée,
  • valoriser et afficher les actions mises en œuvre.

Le site internet, egliseverte.org met à disposition :

  • un éco-diagnostic interactif ;
  • des ressources, fiches technique, liturgie ;
  • des retours d’expérience ;
  • une animation de réseau.

L’éco-diagnostic est un questionnaire à reprendre chaque année pour mesurer les progrès et discerner de nouvelles actions à mettre en œuvre. Il balaye cinq grands domaines :

  • célébration et catéchèse ;
  • bâtiments ;
  • terrains ;
  • engagement communautaire et global ;
  • mode de vie et consommation.

L’éco-diagnostic, est un simple questionnaire, qui permet de survoler rapidement les différents domaines dans lesquels des actions d’amélioration pourraient être menées. C’est donc déjà en soi une liste de suggestions.

La réponse aux questions génère l’attribution de points qui permettront d’octroyer un niveau du label en vue d’une progression par étape :

  • Graine de sénevé : niveau initial ;
  • Lis des champs : niveau 1 ;
  • Cep de Vigne : niveau 2 ;
  • Figuier : niveau 3 ;
  • Cèdre du Liban : niveau 4.

Le label n’est pas une fin en soi, le but est de travailler à la conversion écologique intégrale des paroissiens et « Eglise verte » est l’outil qui le permet.

Intéressé(e) ? Contactez-nous !

Pour en savoir plus :
https://www.egliseverte.org/

Publié le 29 janvier 2022

Ces articles peuvent vous intéresser

La colocation solidaire avec Simon de Cyrène

Partager le quotidien de personnes valides et non-valides pour changer de regard…

Lire l’article →

Quand l’épargne sert la création

Après une introduction d’Olivier Varin, président du CDLS, trois interventions ont été…

Lire l’article →

Groupe Raphaël : une main tendue aux jeunes migrants

Un jour, à un feu rouge, un jeune afghan est venu me…

Lire l’article →

en ce moment

à Marseille

Publications
récentes

Plus d’actualités →

25maiToute la journée29Pèlerinage diocésain à Lourdes(Toute la journée)

04juin20h3022h30Confirmation des adultes20h30 - 22h30 Cathédrale de La Major

25juinToute la journéeXème rencontre mondiale des familles à Cotignac(Toute la journée: samedi) Cotignac

Charles de Foucauld, itinéraire de conversions