L’Évangile par la mer même par grand vent !

hydro

Cela fait vingt-deux ans que ce geste de recevoir l’Évangile, arrivant de la Méditerranée, se revit chaque année à Marseille, grâce à l’aumônerie des jeunes de l’Hydro, les étudiants de l’École de la Marine marchande. Mais on aurait tort de penser qu’il s’agit simplement d’une balade en mer…

Mardi 1er février au soir, rendez-vous est donné à L’Estaque, dans la salle paroissiale toute proche de l’église Saint-Pierre-ès-Liens. Il y a là douze jeunes marins hommes et femmes, neuf jeunes de L’Oasis du Rocher accompagnés d’un jeune de la cité Campagne-Lévêque du 15e arrondissement, deux lycéens et quelques accompagnateurs. Tous prennent le temps de faire un peu connaissance et de réfléchir un peu différemment à l’écoute. Car, au fond, jeunes dans une cité ou sur un bateau, ce qui nous est commun, c’est de partager un bout de vie avec des personnes non choisies, différentes. En voilà une belle dynamique synodale vécue en vrai ! Comment écoutons-nous l’autre ? « Dans la cité, on est vite repérés : déjà on a un sweat blanc et on est aussi un peu les seuls blancs… Mais la présence du Rocher est devenue habituelle : la relation est assez facile… » « Nous, catholiques et embarqués, on passe un peu pour des extra-terrestres à bord ! Pas facile alors de vivre Noël tout seul, loin des nôtres. C’est une expérience étrange, plus ou moins difficile. »
Et, justement, comment nous écoutons-nous nous-mêmes ? Comment faire pour tenir ferme quand, soumis à tant de relations, d’interactions différentes, nous risquons d’être trop bousculés ?

À chacun de trouver ce qui le fera tenir debout et libre comme Dieu le souhaite pour chacun de nous, et ce qui nourrira notre « squelette intérieur » : est-ce la prière, l’amitié, la beauté, l’écriture ? Une heure de chant et de méditation à l’église, devant l’évangéliaire, nous permet de nous mettre aussi à l’écoute de Dieu… En pleine nuit, nous chantons, comme tant d’autres groupes de jeunes partout dans Marseille et les environs, vers la Lumière qui éclairera les nations.

Après avoir savouré quelques crêpes et mené encore quelques discussions en petits groupes, il est temps de se mettre en route… Hélas, la tempête de ces derniers jours n’a toujours pas faibli. Marie-Agnès et Jean-Philippe Rigaud, animateurs de l’aumônerie de L’Hydro, ont remué ciel et terre pour trouver deux bateaux, mais tous ne pourront pas embarquer : les jeunes du Rocher suivront leur marche du lycée Nord à la basilique Saint-Victor à pied.

Quant à nous, pour plus de sûreté devant la mer agitée, nous embarquerons depuis le bout du port… Ouf ! Cependant, même par une courte navigation, l’Évangile arrivera bien cette année encore par la mer ! En effet, cela aurait été dommage que l’on arrive à pied en passant par la rue de la République…

Cela nous rappelle aussi combien les premiers chrétiens arrivant à Marseille étaient sans doute dans des conditions précaires et fragiles… Mais n’est-ce pas justement à cela que nous appelle l’Évangile ?


Compte Instagram de l’aumônerie de l’Hydro : https://www.instagram.com/aumonerie_hydro_marseille/

Publié le 24 février 2022

Ces articles peuvent vous intéresser

La colocation solidaire avec Simon de Cyrène

Partager le quotidien de personnes valides et non-valides pour changer de regard…

Lire l’article →

Un nouveau site web au service de la communion

Après un an de travail, le diocèse de Marseille lance son nouveau…

Lire l’article →

Synode sur la synodalité : une expérience vécue dans le diocèse

« Le chemin de la synodalité est justement celui que Dieu attend…

Lire l’article →

en ce moment

à Marseille

Publications
récentes

Plus d’actualités →

25maiToute la journée29Pèlerinage diocésain à Lourdes(Toute la journée)

04juin20h3022h30Confirmation des adultes20h30 - 22h30 Cathédrale de La Major

25juinToute la journéeXème rencontre mondiale des familles à Cotignac(Toute la journée: samedi) Cotignac

Charles de Foucauld, itinéraire de conversions