Pastorale de la santé

Présentation

Sr Krystel BUJAT est la responsable diocésaine de la pastorale de la santé

La pastorale de la santé, pastorale du prendre soin

Quand on entend pastorale de la santé, on pense pastorale des personnes malades. Mais la pastorale de la santé n’est pas seulement au service des pastorale des malades ! Même si, bien évidemment, nos frères et sœurs malades y ont leur place, toute leur place ! Tout est lié !

Comment prendre soin de celles et ceux qui sont malades sans prendre soin des personnes qui les soignent, qui les entourent, qui permettent que toutes les structures qui les accompagnent fonctionnent ? Comment les visiteurs pourraient-ils les visiter  si, au demeurant, nous ne prenons pas soin de nous, si nous ne prenons pas soin les uns des autres ?

La première mission de la pastorale de la santé, c’est de nous aider à prendre soin les uns des autres, à prendre soin de nous-mêmes.

Prendre soin de chacun, c’est prendre soin de la personne tout entière.  Que chacun ait de quoi manger, se vêtir, pouvoir dormir à l’abri. Que chacun puisse bénéficier d’un soutien fraternel dans sa vie de tous les jours, que chacun puisse être soutenu dans sa relation au Seigneur, lorsque sa santé va bien et lorsqu’elle est fragilisée

Apôtres et disciples du Christ au service des frères jusqu’au bout !

Lorsque la maladie, le handicap, la fatigue à cause du grand âge surviennent dans la vie d’une personne, d’une famille tout peut sembler s’écrouler. Ce qui nous atteint en premier lieu, c’est souvent de réaliser tout ce que nous ne pourrons plus faire. Alors, le doute et le désespoir nous guettent jusqu’à nous empêcher parfois de trouver la force nécessaire pour combattre la maladie, pour accueillir une personne handicapée, pour accepter que nos forces diminuent.  Prendre soin de ceux qui traversent cette épreuve, c’est tout d’abord écouter. Écouter vraiment. Accueillir les questions, le désarroi, mais aussi percevoir à travers tout cela, avec tout cela, le désir de vivre, le désir de ne pas mourir à la relation aux autres.

Un de vos proches est hospitalisé …

Il peut demander, vous pouvez demander qu’un aumônier viennent le visiter, prier avec lui, lui porter la communion, lui donner le sacrement des malades …

N’hésitez pas à prendre contact avec les aumôneries.

Vous connaissez une personne d’une autre tradition religieuse qui est hospitalisée, vous pouvez lui dire qu’il existe des aumônerie pour chaque culte.

Un de vos proches est hospitalisé dans un établissement sans aumônerie sur place : Il est aussi possible de demander qu’un aumônier, un visiteur vienne le rencontrer.  Faite la demande dans le service d’hospitalisation et/ou prenez contact avec nous.

divider_wave_grey

en ce moment

à Marseille

Publications
récentes

Plus d’actualités →

03déc15h3019h30Séance de caté pour les enfants porteurs de handicap15h30 - 19h30

04déc15h0018h00Etape de baptême diocésaine pour les enfants du primaire et collégiens15h00 - 18h00

11déc17h0019h00Pèlerinage du reliquaire de sainte Bernadette17h00 - 19h00

JMJ Lisbonne 2023 : en route avec le cardinal Jean-Marc Aveline