La crèche, école de notre foi

crèche

Préparer la crèche… toute une tâche ! Il faut qu’elle soit belle, que tout le monde s’y retrouve, il y faut du nouveau et de l’ancien. En la préparant, c’est notre cœur que nous disposons pour accueillir celui qui doit venir. Ce petit rituel que nous répétons chaque année est comme une école qui nous prépare à vivre Noël.

Bien en amont, nous semons les graines de la Sainte Barbe, il leur faut du temps pour pousser et se lever pour la nuit bénie. De même, il faut du temps pour notre prière afin qu’elle prenne racine. Si nous voulons entrer profondément dans la célébration de la Nativité, prenons du temps en amont pour suivre les lectures bibliques, pour prier avec nos proches, pour dire le chapelet, les pousses de la vie nouvelle se lèveront en nous.

Nous posons les structures solides qui porteront la crèche, avec ses bâtiments, ses jardins, ses places. Cette structure restera cachée, mais c’est elle qui porte tout. On peut dire la même chose des relations qui structurent notre vie : plus nous les cultivons, plus elles sont solides. Et ce sont ces relations, ces liens de famille, ces amitiés, ces solidarités qui donnent une assise bien ancrée à ce que nous sommes. Pour bien nous préparer à Noël, faisons le tour de ces relations, cultivons-les : la joie de la fête reposera sur elles ! 

Puis, il y a de nombreux personnages qui apparaissent les uns après les autres. Chacun d’eux a quelque chose de notre histoire, de nos traits. Il y a en nous un peu de ravi et un peu de poissonnière, un peu de ce chercheur à la lanterne et un peu du dormeur, un peu de l’ange et un peu de ces moutons qui coururent partout. Tous, ils gravitent autour de ce centre qui sera le lieu d’une naissance nouvelle. En posant chaque santon dans notre crèche, quelque chose de notre histoire, de nos souvenirs, de nos rêves s’y pose.

Enfin, il y a une petite grotte qui devra accueillir l’Enfant-Dieu. Cet espace est une image de notre cœur qui désire être habité par sa présence. Pour cela, il doit rester ouvert, disponible, il y manquera toujours quelque chose tant que Jésus n’est pas encore venu.

Bref, vous l’avez compris, préparer une crèche, c’est tout un programme spirituel pour nous préparer à célébrer la Nativité du Christ. Mettons-nous donc sans tarder à cette préparation si ce n’est pas encore fait et, surtout, initions les plus petits d’entre nous à cette école de notre foi : la crèche !

Pavel Syssoev, op. 

Publié le 28 novembre 2022 dans

Ces articles peuvent vous intéresser

Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2023

Comme chaque année, la Semaine de prière pour l’unité chrétienne aura lieu…

Lire l’article →

Comment continuer de vivre après un deuil ?

Pour la 4ème année consécutive, la pastorale familiale du diocèse propose le…

Lire l’article →

Charles de Foucauld, itinéraire de conversions

Cet ouvrage rassemble les quatre conférences de Carême données par le cardinal…

Lire l’article →

en ce moment

à Marseille

Publications
récentes

Plus d’actualités →

02févToute la journée09Chandeleur(Toute la journée)

Messe de la Chandeleur