Pour faire grandir une culture de l’appel

stvictorndg

Une année de l’appel pour que grandisse dans notre diocèse ce sens de l’appel.

Parce que l’appel, c’est le geste de Dieu dans sa révélation. Il y a des figures dans l’Église : Moïse, Pierre et des plus contemporaines.  C’est comme ça que Dieu s’y prend.  Il aurait pu faire autrement. Mais il appelle, il sollicite une liberté qui est d’abord saisit d’effroi et puis il l’encourage, Il reste    auprès d’elle et Il l’aide à avancer et à coopérer avec l’Esprit Saint.

J’ai décidé que, à partir d’aujourd’hui et jusqu’à la prochaine chandeleur, nous pourrions vivre dans notre diocèse une année consacrée à cet appel ;  car il y a ceux qui n’excluent pas l’hypothèse qu’ils pourraient être appelés à devenir prêtre ou à consacrer leur vie dans la vie religieuse ; mais il y a aussi le peuple de Dieu. Il n’y a pas seulement – « Qui enverrai- je »  « Me voici Seigneur » – , il a aussi : « priez le maître d’envoyer des ouvriers pour sa moisson » et ça, ça concerne toutes les communautés chrétiennes !

C’est la raison pour laquelle tout au long de l’année, aidées par la commission vocation, toutes les communautés pourront prendre des initiatives de prière, de formation, de réflexion pour que chacune et chacun puissent être envoyés parce que c’est comme ça que l’église vit. L’appel, ce n’est pas seulement le geste de Dieu dans sa révélation, c’est aussi la matrice de la prière chrétienne. Nous sommes appelés, et tout baptisé est appelé à la sainteté ; et dans l’Église on appelle un tel pour faire ceci, une telle à donner telle ou telle chose. Il faut que nous retrouvions ce sens de l’appel et il faut que nous priions ensemble le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers à sa moisson.

Et ce soir, avec Antoine, nous rendons grâce à Dieu pour les hommes et les femmes qui, entendant ces appels, ont décidé d’y répondre, conscients de leur faiblesse et confiants en la grâce.

Avec eux, ce soir, à l’appel du seigneur, nous essayons, nous aussi, dans chacune de nos existences de répondre « Me voici seigneur, je viens faire ta volonté.  Envoie des ouvriers à ta moisson ».

+ Jean-Marc Aveline, archevêque de Marseille, 6 février 2022

Publié le 25 septembre 2022

Dans ce dossier

Les documents de l'année de l'appel

Les documents proposés par l’équipe de pilotage de l’année de l’appel Livret...
Lire l’article →

Prière pour les vocations

Derrière toute vocation et avant elle, il y a toujours la prière...
Lire l’article →

L'année de l'appel ... encore ça en plus ?

Nous sommes en train de vivre la démarche synodale. Nous avons déjà...
Lire l’article →

D'une Chandeleur à l'autre : un pèlerinage ensemble

Des étapes locales Mai 2022 – février 2023 Quelques heures Une rencontre...
Lire l’article →

Être séminariste aujourd'hui

Arnaud et Van entament la dernière ligne de leur cursus pour devenir...
Lire l’article →

Publié le 25 septembre 2022

Ces articles peuvent vous intéresser

JMJ Lisbonne 2023 : en route avec le cardinal Jean-Marc Aveline

Pour accompagner les pérlerins des JMJ de Lisbonne dans leur préparation sprituelle,…

Lire l’article →

Un nouveau service diocésain pour l’Hospitalité

Nous sommes heureux de constituer la première équipe du service diocésain de…

Lire l’article →

Message du cardinal Aveline

Chers amis, Le communiqué du Cardinal Jean-Pierre Ricard a suscité dans notre…

Lire l’article →

en ce moment

à Marseille

Publications
récentes

Plus d’actualités →

04déc15h0018h00Etape de baptême diocésaine pour les enfants du primaire et collégiens15h00 - 18h00

18mar11h0018h00Temps fort pour les adolescents11h00 - 18h00

JMJ Lisbonne 2023 : en route avec le cardinal Jean-Marc Aveline